Cornélie Falcon (1814-1897) : la création d’une étoile


Kimberly White (université McGill, Montréal)

Kimberly White prépare une thèse sur les chanteuses à l’Opéra et l’Opéra-Comique de Paris au xixe siècle. Ses articles sont parus dans les Cahiers de la Société québécoise de recherche en musique (2011) et Women & Music : A Journal of Gender and Culture (2012).

La carrière de Cornélie Falcon (1814-1897) à l’Opéra a été de très courte durée, et pourtant, sa voix de soprano très caractéristique et son jeu énergique ont laissé des traces mémorables dans l’imaginaire populaire et dans le domaine du grand opéra. Dans cette communication, je me propose d’analyser la fabrication de l’image de « star » de Cornélie Falcon, ainsi que l’évolution de cette image au cours de sa carrière. Cette approche s’appuie sur les théories de Richard Dyer (Stars, 1979) à propos des « stars » du cinéma hollywoodien. Il s’agit de présenter les éléments les plus importants de l’image de Falcon, afin d’étudier la manière dont ces éléments se manifestent dans les diverses sources (journaux, critique contemporaine, publicité) ainsi que dans les choix de ses rôles sur la scène de l’Opéra. Cette communication est divisée en deux parties. La première s’intéresse à la fabrication de l’image de Falcon au moment de ses « débuts » à l’Opéra en 1832, puis à la fin de sa carrière. La deuxième partie de la communication présente une étude de la relation entre la chanteuse et ses rôles. Selon Dyer, dans un film, l’authenticité de la « star » et l’authenticité de son personnage tendent à se confondre. On observe le même phénomène dans le cas de certains rôles de Cornélie Falcon. Le souvenir de Falcon était difficile à effacer, de sorte que par la suite, l’Opéra n’a trouvé personne qui parvienne à remplir ses rôles de façon complètement satisfaisante.

Bibliographie

Charles Bouvet, Cornélie Falcon (Paris : F. Alcan, 1927).

Richard Dyer, Stars (1979 ; London : Palgrave MacMillan, 2009).

Anselm Gerhard, The Urbanization of Opera: Music Theater in Paris in the Nineteenth-Century (Chicago : University of Chicago Press, 1998).

Mary Ann Smart, « Roles, Reputations, Shadows: Singers at the Opéra, 1828-1849 », in D. Charlton (éd.), The Cambridge Companion to Grand Opera (Cambridge : Cambridge University Press, 2003), p. 108-128.

logos partenaires