Du son au sens : Alfred Cortot et la 4e Ballade de Chopin


Inès Taillandier-Guittard (université Jean Monnet, Saint-Étienne)

Ancienne élève de l’ENS de Lyon, agrégée et titulaire de plusieurs prix du CNSMDP, Inès Taillandier-Guittard prépare une thèse de doctorat sur Alfred Cortot, interprète de Frédéric Chopin. Elle a écrit deux articles qui sont en cours de publication. Elle a également enseigné à l’université Jean Monnet et à l’ENS de Lyon.

En 1929 paraît l’édition de travail des Ballades de Chopin. C’est aussi en 1929 qu’Alfred Cortot enregistre pour la première fois la 4e Ballade, qu’il enregistrera à nouveau en 1933. À cette date également, le pianiste consacre à la musique de Chopin, et notamment aux Ballades, un cycle de conférences publiées dans le journal Conferencia. Cette conjonction temporelle ne peut être une coïncidence, tant, dans la pensée du pianiste, analyse herméneutique et interprétation sont les deux pôles d’une même démarche visant à rendre compte du sens de l’œuvre. Ce dialogue de la parole et du son jette une lumière particulière sur l’œuvre de Chopin. Dans le cas de la 4e Ballade, la formulation au sein des commentaires de l’édition de travail de modèles d’analyse récurrents a une nécessaire incidence sur les qualités singulières de l’exécution instrumentale : la métaphore du récit et la métaphore picturale, certes, ornements du discours, sont aussi vecteurs du geste pianistique et témoignent donc de choix interprétatifs que nous identifierons. Cependant, il paraît impossible d’établir une simple relation spéculaire entre les propos de Cortot et l’œuvre jouée et enregistrée. S’il existe bien une volonté de sémantisation musicale dans les écrits du pianiste, l’analyse de l’interprétation des deux versions de le 4e Ballade nous permettra de mettre au jour une modalité particulière d’émergence du sens : le matériau sonore résiste à l’explication discursive et engendre une forme d’intelligibilité singulière.

Bibliographie

Frédéric Chopin, Ballades op. 23, 38, 47 et 52 (Paris : Éditions Maurice Sénart, 1929).

Alfred Cortot, « Frédéric Chopin. II. Les Ballades », Conferencia. Journal de l’Université des Annales, 28/8 (1er avril 1934), p. 427-437.

Mark Johnson, The Body in the Mind. The Bodily Basis of Meaning, Imagination, and Reason (Chicago : The University of Chicago Press, 1987).

John Rink (éd.), The Practice of Performance. Studies in Musical Interpretation (Cambridge : Cambridge University Press, 1995).

logos partenaires