Écrire la musicologie des musiques « actuelles »


Christophe Pirenne

Le fameux aphorisme attribué à Martin Mull selon lequel « Écrire sur la musique, c’est comme danser sur l’architecture » a pris une acuité particulière lorsque les musicologues ont commencé à se pencher sur les musiques « actuelles ». Les questions du style et de la discipline capable de décrire au mieux le fait musical populaire ont en effet été au cœur de nombreux écrits. L’une des postures les plus fortes consiste ainsi à affirmer que se référer à la musicologie pour étudier le rock revenait à « travailler sur une terre neuve avec de vieux outils » (Walser, 2000). Dans ma présentation, j’aimerais essayer de montrer que ces vieux outils peuvent avoir quelque pertinence pour autant qu’ils sont articulés avec d’autres champs du savoir et placés dans une perspective intégrant des éléments sociologiques, économiques et technologiques.

Biographie

Christophe Pirenne, docteur en musicologie de l’université de Liège, s’est spécialisé dans l’étude des musiques « populaires » du xxe siècle. Son principal domaine de recherche est le rock dit « progressif », abordé dans sa thèse de doctorat et qui a donné lieu au livre Le rock « progressif » anglais (1966 à 1977) (Honoré Champion, 2005). Il a également étudié le rock dit « cosmique » au Forschungszentrum Populäre Musik de l’université Von Humboldt (Berlin) grâce à une bourse de la Fondation Von Humboldt. Il vient de publier une vaste synthèse de l’histoire du rock (Paris : Fayard, 2011).

Outre cet axe de recherche, ses travaux concernent également l’histoire musicale de la Belgique depuis 1830. Ils ont donné lieux à plusieurs publications dont L’Ensemble Musiques Nouvelles et les musiques nouvelles en Wallonie et à Bruxelles (Wavre : Mardaga, 2004). En parallèle, Christophe Pirenne est administrateur délégué de la firme de disque Musique en Wallonie (http://www.musiwall.ulg.ac.be/) et éditeur de la Revue de la Société liégeoise de musicologie (http://popups.ulg.ac.be/SLM.htm).

Son troisième champ de recherche concerne les politiques culturelles, en particulier dans le domaine musical. Dans ce cadre, il travaille plus particulièrement sur la notion de bassin culturel.

Christophe Pirenne enseigne l’histoire de la musique et les politiques culturelles à l’université de Liège et à l’université de Louvain-la-Neuve. Il est par ailleurs expert auprès de l’agence exécutive « Audiovisuel, éducation & culture » de la Commission européenne pour le programme « Culture 2007-2013 ».

logos partenaires