Nouveaux formats orchestraux du jazz contemporain français : enjeux esthétiques


Chloé Meyzie (université François Rabelais, Tours)

Doctorante allocataire-monitrice à l’Université François-Rabelais (Tours), Chloé Meyzie prépare une thèse sous la direction de Vincent Cotro dans le domaine du jazz orchestral français. Parallèlement à son cursus universitaire (Licence à Paris IV, puis Master à l’Université François-Rabelais), elle poursuit une formation musicale et obtient plusieurs DEM (musique de chambre, saxophone, histoire de la musique et analyse).

Longtemps considéré comme un organe du jazz au style désuet, le big band opère un retour manifeste en France depuis le milieu des années 1980. Cependant, depuis 1990, cette résurgence semble aller de pair avec l’apparition de « grands orchestres plus réduits », mettant ainsi à mal les normes communément admises de la grande formation de jazz (une configuration instrumentale organisée en sections, un effectif orchestral entre quinze et vingt musiciens, le recours à des codes de jeu précis et le développement d’une esthétique musicale singulière). Si cet infléchissement peut se lire à travers l’histoire de l’Orchestre national de Jazz, il ne semble en rien un fait isolé : la moitié des orchestres fédérés par l’association Grands Formats, seule organisation représentative des grands ensembles de jazz et de musique improvisée sur le territoire français, autorise un constat similaire.

Cette communication souhaite présenter, une fois ce phénomène mis en évidence et illustré, plusieurs pistes de réflexions quant aux raisons de cet infléchissement. L’étude musicologique tentera d’évaluer les incidences esthétiques de cette évolution des formats : nouveaux principes d’organisation, directions du jeu collectif, mise en place de nouveaux procédés musicaux, analyse du répertoire... Enfin, les résultats de ces recherches, mis en perspective avec un état des lieux des orchestres de jazz européens et américains, permettront de valider, ou non, l’hypothèse d’une spécificité française en ce domaine.

Bibliographie

André Hodeir, Jazzistiques (Marseille : Parenthèses, 1984).

Robert Hodson, Interaction, Improvisation, and, Interplay in Jazz (Londres : Routledge, 2007).

Paul Rinzler, The Contradictions of Jazz, Studies in Jazz, 57 (Lanham (Maryland) : Scarcrow Press, 2008).

Gunther Schuller, The Swing Era (New York : Oxford University Press, 1989).

logos partenaires