Les versions parodiques des Éléments de Destouches et Delalande : évolution et diversité d’un genre


Gwenaëlle Ledoux (université François Rabelais, Tours)

Après avoir effectué ses études dans les universités de Rennes, puis de Montpellier, Gwenaëlle Ledoux est actuellement doctorante à l’université de Tours sous la direction de Xavier Bisaro. Ses travaux portent sur l’analyse musicologique des parodies des spectacles musicaux parisiens au xviiie siècle. Par ailleurs musicienne, elle se spécialise dans le répertoire baroque et enseigne en parallèle la flûte traversière moderne.

Le genre de la parodie bénéficie actuellement d’un renouvellement de son étude littéraire et historique (cf. notamment les chantiers en cours du Centre d’études des Théâtres de la Foire et de la Comédie Italienne, université de Nantes). Du point de vue musicologique, la parodie reste néanmoins mal connue en raison d’un manque de sources directement musicales et du fait que ce genre est considéré, depuis le xviiie siècle, comme mineur par certains critiques et ouvrages faisant autorité.

Cette communication cherchera à éclairer les caractéristiques du montage musical des spectacles parodiques en s’attachant à en souligner le caractère évolutif au travers de quatre parodies du ballet Les Éléments d’André-Cardinal Destouches et de Michel-Richard Delalande (1721) : Momus exilé ou les Terreurs Paniques de Fuzelier (1725), Le Cahos de Legrand et Dominique (1725), L’Amant Déguisé de Gravelle (1754), Il était temps de Vadé (1754). Seront notamment abordées l’origine des timbres, leurs techniques de rassemblement et d’enchaînement, et leur signifiance propre en regard du texte littéraire.

Pour ce faire, l’étude de ces pièces sera menée en croisant leur contenu musical (obtenu après reconstitution de leur partition) et les considérations théoriques sur la parodie de Louis Riccoboni et de Louis Fuzelier.

Bibliographie

Louis Riccoboni, « De la parodie en général », Observations sur la Comédie et sur le Génie de Molière (Paris : La Veuve Pissot, 1734), p. 276-348.

Maurice Albert, Les Théâtres de la Foire 1660-1789 (Paris : Bechet, 1900 ; rééd. Slatkine Reprints, 1969).

Delia Gambelli et Letizia Norci Cagiamo (dir), Le Théâtre en Musique et son Double (1600-1762) (Paris : Honoré Champion, 2005).

Françoise Rubellin, Le Théâtre de la Foire, Anthologie de pièces inédites (Montpellier : Editions Espaces 34, 2005).

logos partenaires