Le contrapunctus au Portugal : étude paléographique et stylistique des sources musicales du Monastère Santa Cruz de Coimbra (1540-1590)


Jérémie Couleau (université Le Mirail, Toulouse)

Doctorant contractuel, Jérémie Couleau est agrégé de musique et chanteur notamment dans l’ensemble Musica Nova dirigé par Lucien Kandel.

Les fonds musicaux de la Biblioteca Geral de Coimbra contiennent un nombre considérable de manuscrits peu étudiés qui sont issus des archives du Monastère Santa Cruz. Ces grands livres de chœur (MM6, 9, 12, 18, 32, 33, 36, 44 et 53), qui attestent une pratique polyphonique au lutrin en grand effectif, ont tous été compilés durant la seconde moitié du xvie siècle et témoignent, par certains aspects, d’une volonté d’introduire, de rationnaliser et de formaliser par écrit un certain nombre de techniques d’improvisation sur le plain-chant que les théoriciens, depuis Tinctoris, qualifient de contrapunctus.

Cette démarche de restitution d’une pratique orale par le biais de l’écriture, loin d’être isolée au xvie siècle, rend compte d’une forme d’urgence à diffuser de la musique dans le style du contrepoint. De nombreux traités de musique pratique tel celui d’Aranda, professeur de musique à l’Université de Coimbra de 1544 à 1548, ont pu exercer une influence considérable sur les pratiques musicales et le développement du contrepoint au sein des différentes institutions religieuses de cette ville.

À la lumière de ces collections qui entretiennent entre elles des liens étroits, nous souhaitons montrer comment émerge au Portugal et plus particulièrement à Coimbra, durant la seconde moitié du xvie, un style polyphonique nouveau qui se fonde sur une volonté de conserver par l’écrit une pratique orale visant à ajouter une, deux ou trois voix all’improvviso sur le plain-chant.

Bibliographie

Pedro Joao d’Alvarenga ; Manuel Pedro Ferreira, « The Liber Introitus of Miguel da Fonseca, and a Possible Improvisatory Model » in S. Gasch et D. J. Burn (éd.), Heinrich Isaac and Polyphony for the Proper of the Mass in the Late Middle Ages and Renaissance (Turnhout : Brepols, 2011), p. 81-121.

Philippe Canguilhem ; Alexander Stalarow, « Singing upon the book according to Vicente Lusitano », Early Music History, 30 (2011), p. 55-103.

Ernst Ferand, « Improvised Vocal Counterpoint in the Late Renaissance and Early Baroque », Annales musicologiques, 4 (1956), p. 129-174.

Owen Rees, Polyphony in Portugal c. 1530-c. 1620: Sources from the Monastery of Santa Cruz, Coimbra (New York & London : Garland, 1995), p. 461.

logos partenaires