Transcrire Harold en Italie : les partitions de piano de Franz Liszt


Céline Carenco (université Jean Monnet, Saint-Étienne)

Ancienne élève de l’École Normale Supérieure de Lyon, agrégée de musique, Céline Carenco travaille, dans le cadre de son doctorat, sur les relations entre les œuvres d’Hector Berlioz et celle de Franz Liszt. Elle a participé à plusieurs colloques organisés en 2011 pour le bicentenaire de la naissance de Liszt.

Le 23 novembre 1834, alors que sa Partition de piano de la Symphonie fantastique vient d’être publiée chez Schlesinger, Liszt assiste à la création d’Harold en Italie de Berlioz. Il s’intéresse aussitôt au second mouvement, la « Marche des pèlerins chantant la prière du soir », et l’inscrit, dans sa version originale, au programme de son concert à l’Hôtel de ville le 9 avril 1835. Il s’engage l’année suivante dans un double travail de transcription : transcription pour piano seul de ce mouvement (LW A29), et transcription de l’ensemble de l’œuvre pour piano et alto (LW D5). Après plusieurs révisions successives, la première est publiée à Leipzig par Rieter-Bidermann en 1866, et la seconde à Paris par Brandus en 1879.

Nous nous interrogerons d’abord sur les partitions à partir desquelles Liszt a travaillé : un examen systématique des sources manuscrites permettant de reconstruire la genèse de l’œuvre et le cheminement entre les différentes versions s’impose. Nous procéderons ensuite à l’analyse comparée des partitions d’orchestre et de piano (et piano et alto), afin d’observer la manière dont Liszt a traduit la pensée de Berlioz, et ce qu’il en a retenu. Enfin, nous pourrons évoquer les motifs qui ont poussé le pianiste à transcrire cette œuvre, et rechercher les preuves d’éventuelles répercussions de ce travail dans la musique orchestrale de Liszt.

Bibliographie

Franz Liszt, Marche des pèlerins chantant la prière du soir de la symphonie Harold en Italie de Hector Berlioz, pour piano par Franz Liszt, éd. L. Martos et I. Mező (Budapest : Editio Musica, 1996 ; « Neue Liszt-Ausgabe », série II, volume 16).

Franz Liszt, Harold en Italie (Berlioz), pour alto et piano par Franz Liszt, éd. A. Kaczmarczyk et E. Mikusi (Budapest : Editio Musica, 2009 ; « Neue Liszt-Ausgabe », suppléments à la série II, volume 9).

Jonathan S. Kregor, Liszt as Transcriber (Cambrige : Cambridge University Press, 2010).

Cécile Reynaud, « Franz Liszt, lecteur de Berlioz », in C. Viala (dir.), Franz Liszt pédagogue, Actes des Rencontres de Villecroze du 15 au 19 septembre 1999, http://www.academie-villecroze.com/pdf/Colloques/Colloque%20Liszt/08%20-%20Reynaud. pdf.

logos partenaires